La note bleue

Date: Dimanche 27 août 2017 - dimanche 27 août 2017

Dimanche 27 août:
« La note bleue » à 15h30
Durée: 1h30

Denis Pascal, piano
Marie-Paule Milone, violoncelle
Marie Christine Barrault, comédienne
Musique : Frédéric Chopin (1810-1849)
Textes : George Sand (1804-1876)

LA NOTE BLEUE
Les amateurs de jazz et de blues connaissent certainement la fameuse « note bleue », qui modifie subitement et de manière inattendue l’atmosphère générale d’un morceau. Mais qui sait qu’en réalité, cette expression fut inventée par George Sand parlant de Frédéric Chopin auquel la liait une relation aussi passionnée qu’orageuse. George Sand y voyait « l’azur de la nuit transparente » et, de fait, la musique de Chopin délivre fréquemment des changements d’humeur foudroyants, souvent nocturnes et mélancoliques.
A travers certaines des pièces les plus fameuses du compositeur franco-polonais, Denis Pascal et Marie-Paule Milone nous entrainent dans les soirées célèbres de la vie mondaine parisienne durant lesquelles Chopin hypnotisait une audience choisie par la magie de son clavier et de sa musique.
Marie-Christine Barrault nous livre les témoignages écrits des plus grandes personnalités de ce temps confrontés à l’art fantastique de Chopin. Eugène Delacroix, Oscar Wilde, Marcel Proust ou André Gide, Felix Mendelssohn, Richard Wagner ou Hector Berlioz, sans oublier l’ami mais néanmoins rival Franz Liszt, tous s’inclinent respectueusement devant le piano de Chopin.


- Denis Pascal, piano
D. Pascal se produit en France et dans le monde entier comme soliste et musicien de chambre. Il fait de nombreuses apparitions aux Etats-Unis, en Europe et en Asie. Il est régulièrement invité en Allemagne, Italie, Hollande…
En France le public des Théâtre des Champs-Elysées, Théâtre du Châtelet, Théâtre de la Ville, Salle Gaveau et de l’Opéra Garnier a pu l’applaudir, ainsi que celui de nombreux festivals français et internationaux Piano(s) Lille Festival, Festival Berlioz, Festival de Radio France et Montpellier, festival de piano de Husum et bien d’autres.
Sa discographie a connu une énorme reconnaissance de la critique avec ses monographies consacrées à Jean Wiener pour Sisyphe : Diapason d’Or, à Liszt : Choc du Monde de la musique et de Classica et prix de la fondation Franz Liszt, à Beethoven : Diapason d’or.
Il est à l’origine de plusieurs saisons musicales, dont le festival « Tons Voisins » à Albi, qui rencontre un vif succès.
D. Pascal a été professeur de piano au CNSM de Lyon avant d’être nommé au CNSM de Paris.
Son prochain projet discographique autour de Schubert proposera 3 opus. Le premier est sorti en février 2017 (Label La Musica).
https://denispascal.com

- Marie-Paule Milone, violoncelle
A l’heure où la spécialisation fait rage, la trajectoire de M-P. Milone est de celles qui font d’elle l’une des musiciennes les plus accomplies de sa génération. Sa formation se déploie de la Finlande à l’Académie Sibelius d’Helsinki auprès d’Arto Noras, jusqu’à l’Université d’Indiana aux USA auprès de Janos Starker dont elle sera l’assistante. Elle bouscule les frontières et, par son talent à facettes, suscite les rencontres créatrices.
Après ses études à Toulouse où elle obtient ses premiers prix de piano, violoncelle et musique de chambre, elle reçoit les diplômes d’harmonie, histoire de la musique et analyse et plusieurs distinctions nationales dont le prix du Ministère de la Culture.
Son parcours en soliste comme en musique de chambre est riche partout en Europe et aux USA. Avec le pianiste Denis Pascal elle forme à la ville comme à la scène un duo remarquable, leur CD consacré à Rachmaninov a remporté un vif succès (Polymnie-2010).
Elle se produit notamment avec S. Roussev, Tedi Papavrami, G. Poulet, E. Lacrouts, C. Cerovsek, sans oublier l’altiste Françoise Gneri avec qui elle forme le trio à cordes Paule Klee. Elle est la créatrice du Trio de Régis Campo en 2008 avec Corey Cerovsek et Denis Pascal à la Salle Gaveau.
Marie-Paule Milone joue un violoncelle français de Charles-Adolphe Gand de 1850.

- Marie-Christine Barrault, comédienne
Sortant du Conservatoire, en 1965, elle entame une carrière au théâtre et à la télévision. Elle défend des textes de M. Frisch, Corneille, Sarraute, Claudel, Tchekhov, O’Neil, M. Duras, … sous la conduite de metteurs en scène exigeants, G. Garran, R. Planchon, R. Rouleau, J. Rosner…
E. Rohmer lui offre son premier rôle au cinéma dans Ma nuit chez Maud. Inoubliable interprète de Cousin, Cousine de J-C. Tacchella elle est nommée en 1976 pour l’Oscar de la Meilleure Actrice.
Alternant théâtre, cinéma (W. Allen, A. Delvaux, A. Wajda…) et télévision (J. Lhôte, C. Santelli, M. Boisrond, R. Vadim,...), elle incarne des personnages forts, adaptés de la littérature et de la réalité, tels Marie Curie ou Jenny Marx.
Elle a créé un spectacle de chansons, L’Homme Rêvé, aux Bouffes du Nord sur des textes de R. Vadim et musiques de J-M. Senia. Elle vient de publier un livre autobiographique, Ce long Chemin pour arriver jusqu’à Toi, aux éditions Xo.
Au théâtre, elle a joué L’Allée du roi, monologue adapté du roman de F. Chandernagor et joué en tournée Opening Night, après une série parisienne au Théâtre Mouffetard. Elle vient de jouer la pièce de D. Thompson L’Amour, la Mort, les Fringues au théâtre Marigny. Au cinéma, elle était la mère de Chiara Mastroianni dans le film de C. Honoré Non ma fille, tu n’iras pas danser.
Elle a enregistré des disques de chansons, textes et contes musicaux : Terre des Hommes de Saint-Exupéry, Pierre et le Loup de Prokofiev…
M-C. Barrault aime de plus en plus travailler en compagnie de musiciens –solistes (P. Contet, J-P. Brosse, Y. Henry,…), chambristes (Quatuor Ludwig,…) sur des spectacles mêlant musique et texte. Reconnue aujourd’hui comme une des plus mélomanes des actrices françaises, elle est depuis 2007 présidente d’honneur des Fêtes Romantiques de Nohant, festival qui se tient dans le Berry autour du souvenir de George Sand et Chopin.

Dégustation offerte par le Château Le Bouïs, Gruissan (11) et la Ferme aux Téoulets, Merville (31)

Show more

Réserver

Prix total