De Venise à Venise, itinéraire d’un violon gâté

Date: Dimanche 8 juil. 2018 - dimanche 8 juil. 2018

Amanda Favier, violoniste
François Castang, récitant
Violon de Matteo Goffriler, 1723

Cette histoire commence en 1723 à Venise. Dans l’atelier du célèbre luthier Matteo Goffriler naît un beau violon rouge cerise, d’une taille étroite, emporté le coeur battant par un jeune violoniste, ou par une protégée de Vivaldi à l’Ospedale de la Pieta… Vivaldi lui-même l’aura peut-être joué…Lorsque Paganini compose ses Caprices, il a déjà 100 ans… Il rencontre les grands violonistes Joachim, Ysaÿe et Kreisler…
Une collection privée le réduit au silence entre les deux guerres mondiales…
En récits et en musique, les artistes et leur violon vous proposent un voyage vertigineux à travers les siècles, pour vous conter la vie et les aventures de cet instrument exceptionnel. Les plus grands compositeurs et interprètes de légende croiseront la route de notre violon et vous feront rêver.
Un texte original écrit par Amanda Favier et François Castang.



Amanda FAVIER, violon
Amanda Favier fait partie de la jeune génération des solistes français.
Talent précoce, on la remarque à neuf ans dans son premier concerto en soliste, à onze ans salle Gaveau et à treize sur les bancs du CNSM de Paris dans la classe de Gérard Poulet. Après un Premier Prix de violon, un Diplôme de Formation Supérieure mention Très Bien et un Cycle de Perfectionnement, elle suit à Cologne et Londres l'enseignement d'Igor Ozim et d’Ifrah Neaman. Ce métissage culturel fait d’elle une musicienne complète, qui, rapidement, glane une quinzaine de prix internationaux et devient la plus jeune lauréate du concours international J.S Bach de Leipzig. Dès lors, ses voyages l’emmènent en soliste et en musique chambre dans des salles prestigieuses (Gewandhaus de Leipzig, Concertgebouw d’Amsterdam, Kremlin State Palace - Moscou, Victoria Hall de Genève, Théâtre des Champs-Elysées, Châtelet, Cité de la Musique, salle Gaveau à Paris...) avec des partenaires et orchestres recherchés.
Distinguée par le Prix Forthuny de l’Académie des Beaux-Arts, le prix Berthier des Palmes Académiques, la Fondation Banque Populaire et l'Adami ("Révélation classique" puis "Violon de l'Adami), Amanda Favier est l’invitée régulière des radios et télévisions françaises, notamment sur RTL, France-Musiques, Radio Classique, France 2 et France 3. Elle enregistre régulièrement pour différents labels (Lyrinx, Saphir, Ligéa, Arion, NoMadMusic…) Son enregistrement des Quatre Saisons de Vivaldi a figuré plusieurs semaines en tête des meilleures ventes françaises: et a reçu de nombreuses distinctions : « Attention Talent » Fnac - sélection Air France, « Coup de coeur » de France-Musique, « Classique d’Or RTL »…
L’album "Dans la malle du Poilu » (Arion) a été distingué par le journal « Le Monde » comme l’un des meilleurs disques de l’année 2014, et le premier opus des sonates de Beethoven (NoMadMusic) avec Célimène Daudet a reçu « Le Choix de France-Musique » et FFF de Télérama. "Partenaire idéale" selon Pierre Gervasoni (le Monde), Amanda Favier affectionne le répertoire de musique de chambre qu'elle pratique assidument. Curieuse de rencontres et de nouvelles collaborations, elle mêle souvent sa
musique à la poésie, la littérature ou le jazz avec la complicité de personnalités comme Brigitte Fossey, Marie- Christine Barrault, Richard Berry, François Castang ou Jean-Marie Machado. Elle a interprété plus d'une centaine de fois son concert-spectacle « de Venise à Venise, itinéraire d'un violon gâté », dans lequel elle raconte l'histoire de son violon, un Matteo Goffriler de 1723. Ce projet fera l’objet d’un livre-disque à paraître fin 2018.


François CASTANG, récitant
Après plus de 5 000 émissions sur France Musique (« Les démons de midi », « Musique en France », Comme de bien entendu », « À portée de mots »....) François Castang décide en 2009 de se consacrer uniquement à ses activités de récitant.
Au plaisir du grand répertoire (J.Haydn, I.Stravinski, R. Stauss, C.Saint Saëns, H.Honegger...) dans lequel la voix parlée est mise en valeur par le
compositeur, s’ajoute tout un travail consacré aux montages, mêlant la littérature et la musique et permettant, par jeux de miroirs, de mettre en
valeur ces deux disciplines (W.A.Mozart, A. Vivaldi, R. Schumann, E. Satie...) Il multiplie les créations, « Alice au pays de l’orgue » (1996) de J. Guillou, « Les incroyables aventures de Mister Fogg » (2015) de M. Marzi ou « La cuisine à l’alto »(2015), spectacle imaginé par Sylvain Durantel, qui regroupe 16 miniatures commandées à 16 compositeurs sur le thème de la cuisine!)...
Le jeune public n’est pas oublié avec la création de « Blanche, la chèvre de Monsieur Séguin » (2014) de L. Ginoux, « La marche glorieuse de Modeste le petit pion » (2008) d’A. Gasparov ... et les incontournables chefs-d’oeuvre que sont « l’Histoire de Babar » de F. Poulenc, « Pierre et le loup » de S. Prokofiev... François Castang possède plus de 60 oeuvres à son répertoire. François nous a fait l’amitié de participer à deux Concerts à l’Orangerie de Rochemontès.

Show more

Réserver

Prix total