Les années de pèlerinage : Suisse

Date: Dimanche 26 août 2018 - dimanche 26 août 2018

Muza Rubackyté, piano
Régis Goudot, récitant
Musique : Franz Liszt (1811-1886)
Textes : Marie d’Agoult, Gérard de Nerval, Lord Byron, Charles Baudelaire…

Textes choisis par Christophe Ghristi directeur du Capitole de Toulouse lors de ce spectacle donné à l’Opéra Bastille en 2011

LES ANNEES DE PELERINAGE de Franz Liszt
«Les arts sont le plus sûr moyen de se dérober au monde; ils sont aussi le plus sûr moyen de s'unir avec lui ». Franz Liszt

Les Années de pèlerinage est un cycle monumental de pièces pour piano composées par Franz Liszt au
cours de ses voyages avec Marie d’Agoult rencontrée en 1833 lors d'un concert dans un salon de la noblesse parisienne. La comtesse a alors vingt-huit ans, l'artiste six de moins. Pour vivre leur passion, ils fuient la France pour Genève.
Trois enfants, trois voyages réunis en trois volumes, seront le fruit de cet exil : La Suisse, l’Italie et plus
tard Rome. Les pièces de ces « Années de pèlerinage » évoquant les aspirations du XIXè siècle sont d'une grande profondeur poétique, souvent d'inspiration littéraire. Liszt écrit : « Mon esprit et mes doigts travaillent comme deux damnés : Homère, la Bible, Platon, Locke, Byron, Hugo, Lamartine, Chateaubriand, Beethoven, Bach, Hummel, Mozart, Weber sont tout à l'entour de moi ; je les étudie, je les médite, les dévore avec fureur. » C'est dans cette fièvre intellectuelle et artistique qu'il compose le cycle des Années de pèlerinage, d’un romantisme total.
La symbiose entre sa passion pour Marie et sa quête métaphysique oriente Liszt vers la recherche de
l'absolu, par les moyens des amours humaines, de l'art et de la religion. A la lumière de ces aspirations
multiples s'élaborent les Années de pèlerinage dont les différentes étapes conduisent à la version
définitive s'échelonnant jusqu'au soir de sa vie. A Rome, quarante ans plus tard, ayant perdu ses
enfants, ses amours, il sera dans une profonde solitude, à la recherche de quiétude et de spiritualité, après être rentré dans les ordres mineurs en 1865.


MUZA Rubackyté, piano
MUZA est née en Lituanie, elle vit entre Vilnius, Paris et Genève.
Après des études au Conservatoire de Moscou, elle est lauréate du concours All Union à St-Pétersbourg, du Grand Prix du Concours international de piano Liszt-Bartok de Budapest, du Concours international Les Grands Maîtres Français de l’Association Triptyque…
MUZA est l’invitée de festivals et scènes prestigieux
des 5 continents : de la salle Gaveau à l’Opéra de
Santiago du Chili, de Bagatelle au Concertgebouw
d'Amsterdam, de l’Opéra Bastille aux plus grandes
salles des USA, du Wigmore Hall de Londres à Pékin, Auckland ou Pretoria…
En 1999 Beethoven Archives de Bonn lui confient la version inédite pour piano et quintette à cordes du
Concerto N°4 de Beethoven qu’elle enregistre en première mondiale.
Lisztienne dans l’âme, elle est sollicitée par le comité international du bicentenaire de la naissance du compositeur hongrois et le Ministère de la Culture lui attribue le prix Pro Cultura Hungarica.
En 2012 elle offre le concerto Résurrection pour piano et orchestre de Penderecki en hommage aux
victimes du 11 septembre, à Puerto Rico, au Festival de Piano de Vilnius, puis à Varsovie pour le 80e
anniversaire du Maître.
MUZA est régulièrement sollicitée dans les jurys des Concours internationaux et accorde une large
place à l’enseignement.
En Lituanie, elle reçoit la Légion d'Honneur pour son action pour l'Indépendance (elle ne sera autorisée
à quitter l’URSSS qu’en 1989) et plusieurs décorations pour son engagement comme ambassadrice de la culture. En 2009 elle fonde le Festival biennal de piano de Vilnius.
MUZA, qui ne recule devant aucun défi, aime à jouer les intégrales : Les Années de Pèlerinage à
Bayreuth, au Festival Liszt à Raiding, Les 24 préludes et fugues de Chostakovitch, Les 12 Etudes
d'exécution transcendante de Liszt au Festival de Radio France et Montpellier…
Sa discographie compte une trentaine de titres : Années de pèlerinage et Etudes de Concert de Liszt
(Lyrinx), 24 préludes et fugues de Shostakovich (Brilliant Classics), concertos pour piano et orchestre de Beethoven, Liszt, Shostakovich, Prokofiev, Schnittke, Saint-Saëns… Great Lithuanian live recordings (Doron), oeuvres pour piano de Louis Vierne (2015) et avec quatuor à cordes et voix (2016) (Brilliant Classics). Fin 2017 sont sorties les Sonates de Reubke pour piano et orgue avec Olivier Vernet (Ligia) et en 2018 De la valse à l’abîme, Schubert/Liszt (Lyrinx).
www.muza.fr


Régis Goudot, récitant
Arrivé à Toulouse en 1992 à l'invitation de Maurice Sarrazin qui lui propose le premier rôle dans sa mise en scène de "l'Evangile de Jean", adaptation du texte de la Bible et de la partition de J-S. Bach
dirigée par Jean Marc Andrieu, Régis Goudot travaille sur de nombreux spectacles où la musique tient une place de choix.
Ces dernières années, il passe la majeure partie de son temps au Théâtre Sorano, d'abord sous la direction de Didier Carette qui le sollicitera pour toutes ses productions dont la dernière : Cyrano de
Bergerac, puis dans les récentes mises en scène de Sébastien Bournac grâce à qui il rencontre Denis Pascal. Directeur artistique du Festival Tons Voisins, le pianiste l'invitera régulièrement à participer
à cette manifestation albigeoise.
Outre son métier de comédien de théâtre, Régis Goudot travaille au côté de musiciens de l'Orchestre du Capitole sur des projets parallèles dont récemment, l'Histoire du Soldat d’Igor Stravinski.

Plus de détails

Réserver

Prix total
Disponible le: 26/08/2018
Les années de pèlerinage : Suisse, Aperçu, Activités